Rayon : Off
Rayon :
km Set radius for geolocation
Rechercher

Méthode Caruso

Méthode Caruso

Article de Virginie Crettenand pour la promotion de la méthode Caruso

La méthode Caruso est un outil fantastique pour comprendre et enseigner l’escalade sportive. Dans ma pratique professionnelle de professeure d’escalade, cela m’a redonné un souffle et une orientation. Dans ma pratique personnelle de l’escalade cela m’a donné l’envie de jouer en grimpant et d’expérimenter à l’infini les mouvements d’escalade. La technique du mouvement qui est transmise par cette méthode est un instrument pour pouvoir enseigner l’escalade sportive par la connaissance des mouvements du corps de manière la plus correcte possible, la plus efficace et la plus naturelle. Et finalement dans ma pratique de danse escalade, cela m’a procuré la compréhension des mouvements, exécutés jusque-là, un peu au hasard et avec la difficulté de les reproduire et de les nommer.

En effet, je pratique l’escalade depuis bientôt 30 ans, ayant commencé à l’adolescence à l’âge de 13 ans. Depuis lors j’ai pratiqué cette discipline ou « art de vivre » sans discontinu et me suis formée comme professeure d’escalade avec brevet fédéral depuis 10 ans maintenant. J’ai découvert la méthode Caruso il y a 9 ans, d’abord par la littérature et ensuite, en 2012, en suivant un 1er stage en Valais (Suisse) chez Jean- Pierre Rieben (guide de montagne UIAGM) et Inès Fischli, tous deux instructeurs de la méthode. J’ai fait mon 1er stage avec Paolo Caruso en 2013 et cela a été une révélation. J’ai dû réapprendre à grimper et être d’accord de remettre en question les mécanismes et habitudes acquis. J’ai également dû être d’accord de mettre mon ego de grimpeuse confirmée et de professionnelle de la branche de côté, afin d’entrer complètement dans ce nouvel apprentissage du mouvement et de « l’art de l’escalade » comme le dit Paolo Caruso. En 2017, je suis devenue instructrice de la méthode Caruso et poursuit actuellement mon apprentissage. Dans tous mes cours et enseignements d’escalade, j’inclus les principes et outils de la méthode. Cela me donne une grande force, une expertise extraordinaire de l’escalade et me mène sur des chemins inédits. De plus, cela me permet un développement plus harmonieux de ma vie de tous les jours et une connaissance de moi plus pointue.

Je suis particulièrement reconnaissante à Paolo Caruso et à l’association IAMA, d’avoir partagé et enseigné cette méthode. Le travail effectué pour la développer, l’enrichir et la faire connaître est un travail de longue haleine et qui se poursuit encore et encore. C’est pourquoi, je souhaite apporter mon soutien à son concepteur, ses fondateurs et ses instructeurs. L’Association Suisse des Professeurs d’Escalade (ci-après ASPE) par la voix de son comité, se joint à moi pour donner son soutien à l’association IAMA.

Dans la pratique de l’escalade sportive et plus particulièrement dans son enseignement, la méthode Caruso offre des outils très intéressants pour la compréhension du mouvement, pour le développement harmonieux du corps et de l’esprit, pour le travail de la gestion du stress, de la respiration, de l’équilibre et du sens de gravité mais également de la connaissance du terrain. Cela procure aux pratiquants une confiance en soi élevée et augmente ainsi l’assurance des grimpeurs et des assureurs. Connaître les principes de la méthode Caruso permet une meilleure sécurité dans les cordées d’escalade, les pratiquants étant plus conscients d’eux-mêmes, de leur pratique et des dangers en jeu.

Actuellement en Suisse, trois personnes sont formées à la méthode dont un guide de montagne et une professeure d’escalade. Neuf autres personnes (dont trois guides de montagne et deux professeurs d’escalade) sont en train de finaliser leur formation d’instructeur de premier niveau de la méthode. Tous sont d’accord pour dire que la méthode Caruso les enrichit autant dans leur pratique personnelle que professionnelle de l’escalade sportive.

En Suisse, le métier de professeure d’escalade a vu le jour il y a 11 ans. Les premiers brevetés ont terminé leur formation en 2009. Pour ma part, je fais partie de la deuxième volée de professeurs d’escalade et suis la 1ère femme de Suisse Romande à avoir obtenu mon brevet. Ce dernier est reconnu au niveau national et est l’équivalent pour l’escalade sportive du brevet de guide de montagne. La formation de professeur d’escalade est dispensée par trois entités différentes : L’ Office Fédérale du Sport (ci- après : OFSPO) par le biais de son service Jeunesse et Sport, l’Association Suisse des Guides de Montagne (ci-après : ASGM) et l’association Sportartenlehrer organisatrice des examens professionnels.

En 2014, l’ASPE a vu le jour dans le but de défendre, promouvoir et valoriser la profession de professeur d’escalade :

  • En créant un réseau et en renforçant les liens entre ses membres
  • En collaborant avec les diverses instances en lien avec la profession (ASGM, Jeunesse et Sport, le Club Alpin suisse, les autorités politiques et étatiques, …)
  • En renforçant la visibilité de la profession auprès du grand public
  • En participant à la formation
  • En défendant un accès raisonné aux sites naturels.

Jusque-là, la formation des professeurs d’escalade était sous la responsabilité de l’ASGM. Depuis l’entrée en vigueur de la Loi sur les guides de montagne et organisateurs d’autres activités à risque (LRisque) qui régit, en partie, la pratique de l’escalade en extérieur de la profession de guide de montagne et de professeur d’escalade et de sa révision de mai 2019, l’ASPE est reconnue comme association faîtière pour la profession de professeur d’escalade.

L’ASPE collabore avec l’ASGM, notamment en matière de formation du métier de professeur d’escalade. Une réflexion entre les deux associations concernant la formation de professeur d’escalade est en cours depuis 2019.

Le comité de l’ASPE et ses membres pensent que pour le bon développement de la profession, de sa valorisation et de sa défense, il est indispensable d’avoir deux associations faîtières indépendantes pour les métiers de guide de montagne et de professeur d’escalade. Cela leur confère plus de liberté de développement, d’indépendance, de sens critique et de remise en question des 2 professions. Nous sommes actuellement environ 60 à être formés en Suisse et 35 professeurs d’escalade font partie de l’ASPE. Vous pouvez consulter notre site sous : www.rockguides.ch.

Pour l’avenir et le développement de la pratique de l’escalade sportive en Suisse et dans le monde entier, j’ai le souhait de faire connaître au plus grand nombre la méthode Caruso et ses outils. Je pense que c’est par la formation que nous devenons plus vrais, plus justes et plus beaux. Merci à Paolo et IAMA.

Virginie Crettenand, professeure d’escalade avec brevet fédéral et co-présidente de l’ASPE (Association Suisse des Professeurs d’Escalade) – Mars 2020

 

Pour aller plus loin :

À propos de Association Suisse des Professeurs d'Escalade

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec